05/03/2018

Cancer colorectal, dépister pour mieux soigner

Le dépistage du cancer colorectal, à partir de 50 ans, un test tous les 2 ans !

Ce cancer est le 2e cancer le plus meurtrier en France. Il est le 2e cancer le plus fréquent chez la femme et le 3e cancer le plus fréquent chez l’homme.
Pourtant, détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10.

Ce cancer est une tumeur maligne du gros intestin. En France il est aujourd’hui, avec environ 40 000 nouveaux cas par an, le troisième cancer le plus fréquent et la deuxième cause de décès par cancer après celui du poumon. Près de 95 % des cancers colorectaux surviennent après l’âge de 50 ans.

Le dépistage peut permettre d’identifier cette maladie avant l’apparition des troubles, ou de détecter des polypes (adénomes) qui pourraient évoluer vers un cancer.

Au vu des études scientifiques qui ont démontré l’efficacité du dépistage organisé sur la réduction de la mortalité due à ce cancer, la décision a été prise de généraliser ce dépistage en France dès 2008.

Ce programme est piloté par La direction générale de la santé (DGS) et l’Institut national du cancer (Inca) et évalué par L’institut National de Veille Sanitaire (InVS).