17/01/2018

Panne électrique du 16 janvier : les réparations sont en cours

Communiqué du Maire

Conscient de la préoccupation des Buxangeorgiens concernant ce problème d’éclairage public, Yann Dubosc a souhaité les informer de l’évolution de la situation :

« Je tiens tout d’abord à témoigner ma solidarité envers les habitants qui subissent ces désagréments dans leur quotidien. Qu’ils soient assurés que la Ville met tout en œuvre pour que le réseau électrique soit rétabli dans les meilleurs délais. »

Quand et où la coupure d’électricité est-elle survenue ?

C’est le poste électrique de Maurice-Herzog qui est tombé en panne dans la soirée du mardi 16 janvier. Nos services techniques ont aussitôt alerté notre prestataire, CITELUM, afin que ses équipes identifient l’origine de la panne et réparent au plus vite le réseau électrique.

Malheureusement, ce matin encore, CITELUM nous a informés que ses équipes n’étaient pas parvenues à remettre en service l’éclairage durant la nuit.

Où se situe la panne ?

Deux cellules, la 3 et la 5 du poste de Maurice-Herzog, sont à l’origine du dysfonctionnement. Mais elles n’ont pu être réenclenchées malgré de multiples recherches et mesures effectuées sur place.

Pourquoi les quartiers au-delà du gymnase Maurice Herzog sont-ils plongés dans le noir ?

Composé de 6 cellules, le poste situé au gymnase Herzog ne commande pas uniquement le quartier Herzog mais la quasi-totalité de la ville. Sur ces 6 départs qui desservent la ville, 2 sont tombés en panne, ce qui représente 1/3 de la ville. Ceci explique aussi pourquoi la superficie des zones non éclairées est aussi importante.

Pourquoi le réseau électrique n’a-t-il pas encore été rétabli ?

Le réseau d’éclairage de la ville est majoritairement en Haute Tension, contrairement aux réseaux traditionnels qui sont en Basse Tension. Par conséquent, les postes déployés dans la ville sont en petit nombre. La recherche de la panne s’effectue donc sur un secteur très étendu, avec des linéaires de câbles et une quantité de candélabres importants. Cette spécificité rend les procédures d’intervention plus difficiles.

En outre, seuls les agents dotés de qualifications et d’habilitations précises peuvent intervenir sur ce type de réseau. La recherche de la panne doit se faire méticuleusement et méthodiquement en isolant les secteurs.

Ces interventions pourraient être réalisées de nuit, mais à la condition de couper le poste général. Pour des raisons évidentes, il n’est pas envisageable de plonger toute la ville dans le noir, pour une période indéterminée. Les investigations sont donc limitées.

Les recherches se poursuivent-elles toujours ?

Oui. Deux équipes sont actuellement à pied d’œuvre sur place depuis ce matin 8h, afin  de détecter l’origine de la panne sur ces deux départs. Dès que celle-ci sera identifiée, l’entreprise pourra remettre en service l’éclairage public et entreprendre les travaux de réparation.

Quelle peut être l’origine de la panne ?

S’agit-il d’une pièce défectueuse à remplacer, d’un câble en mauvais état à isoler, avant une réparation plus complète, avec ouverture de tranchée ou s’agit-il d’un autre type de problème ? Jusqu’à présent, l’origine de la panne n’a pas encore été identifiée.

La dernière panne, survenue il y a quelques semaines, était due à la présence importante d’eau dans les ouvrages au sol. Un  défaut sur le câble ou les raccordements suffit à générer une panne.

« Soyez assurés chers concitoyens que nos services techniques sont mobilisés auprès de notre prestataire Citelum et suivent de très près l’intervention en cours.

Nous ne manquerons pas de vous informer de l’issue de ces investigations. En attendant un rétablissement total de notre réseau électrique, j’invite les piétons, les cyclistes et les automobilistes à la plus grande prudence. »