Tribunes libres

Ensemble, Fidèles à Bussy

DES PERSPECTIVES FINANCIERES PARTICULIEREMENT FLOUES !

Cinq mois après les nouvelles élections, des éléments financiers insuffisamment précis :

Le Compte Administratif 2016 n’a toujours pas été voté au Conseil, alors que le ROB et le budget 2017, eux, l’ont été, intégrant une reprise anticipée des résultats 2016, ce qui démontre que ces comptes sont connus. Pourquoi une telle obstination dans la rétention d’informations qui auraient permis de mieux juger de la pertinence du budget 2017 : ostracisme vis-à-vis de notre Groupe à qui sont dus ces bons résultats pendant que certains avaient des préoccupations bien plus politiques ?

Les perspectives du ROB étant trop imprécises quant aux dépenses de fonctionnement et ne comportant pas de Plan Pluriannuel d’Investissement, aucune anticipation ne peut être faite sur l’horizon de fin de mandat pour juger de l’application des engagements pris par la nouvelle majorité.

Dans ce budget, trois-quarts  des investissements présentés mais non chiffrés, faisaient déjà partie du PPI mis au point début 2016 sous le précédent mandat. Où sont les nouveautés ?

Les économies prônées par le nouveau Maire ne se retrouvent pas dans les faits. Ainsi, pour l’attribution des derniers lots du Groupe Scolaire N°10, c’est l’option la plus chère qui a été imposée, annulant la démarche engagée par l’équipe précédente pour baisser de 900 K€ son coût. Ceci n’est pas un bon signe pour un Maire qui annonce un gain de 2 M€ sur les charges de fonctionnement dans le budget 2017, sans même en indiquer les grandes lignes.

Les projets « structurants » annoncés pompeusement (pôle santé, pôle ludique, école internationale) ne témoignent pas d’un quelconque dynamisme, puisque limités à des implantations du privé non dénuées de visées immobilières.

« Ensemble, Fidèles à Bussy » : Chantal BRUNEL, Jacques CANAL, Isabelle PRIEUR, Martine CANDAU-TILH, Eddi CARTONE, Abdelilah HIFDI.
Nous contacter : chantal_brunel@yahoo.fr

Rassemblons-nous pour Bussy

Un budget fragile

Le premier budget de la nouvelle majorité confirme les craintes que nous avions pendant la campagne sur la santé financière de notre commune. Si le nouveau maire poursuit très symboliquement une baisse d’impôts que nous avons votée, on voit bien les limites de l’exercice et la marge de manœuvre devient très étroite.

Alors que nous proposions un nouveau dialogue avec l’Etat et la Région pour renégocier notre dette, toujours aussi colossale pour une ville de notre strate démographique, rien n’est engagé pour retrouver des marges par un désendettement concerté. La majorité se contente de baisser les dépenses courantes de plus d’1 M€, remettant en cause, à terme, la qualité des services à la population.

Nous n’avons en outre pas obtenu de visibilité sur les investissements programmés dans le courant de ce mandat. Alors que nous l’avons demandé, le maire n’a pas souhaité communiquer le programme pluriannuel d’investissement.

Cela donne le sentiment d’un pilotage à vue. La stratégie n’est pas claire et les quelques investissements annoncés sont réalisés par des partenaires privés, comme si les difficultés liées aux Partenariats Publics Privés n’avaient pas fait assez de dégâts dans les mandatures passées et suffisamment servi de leçons.

Nous sommes bien éloignés de la vision que nous avions proposée aux Buxangeorgiens, fondée sur une gestion réaliste et programmée, et qui recherche des solutions durables à la baisse de la fiscalité et au désendettement.

Eduardo RIHAN CYPEL, Député, Conseiller municipal
Claire TRAVERS, Conseillère municipale
Pour nous contacter : ecypel@gmail.com

Nous sommes Bussy

Quoi de neuf sous le soleil de Bussy ?

Entre les parutions bimestrielles du nouveau Bussy Mag, vous pouvez nous suivre sur FaceBook ou nous écrire par mail.

Dans les épisodes précédents :

>Episode du 6 avril : nous avons voté le budget présenté par la nouvelle équipe :

  • une baisse d’impôts de 2% est toujours appréciable pour les ménages,
  • il n’est pas question pour le groupe « Nous Sommes De Bussy » de s’abstenir lors d’un quelconque vote. nous sommes « la minorité  » vigilante! Pour l’instant la « majorité » respecte ses engagements pris pendant la campagne, si cela venait à changer nous deviendrions une « opposition » très ferme.
    Nous sommes là pour défendre les intérêts des Buxangeorgiens… Nous laissons la politique politicienne à ceux qui sont d’accord avec le budget mais s’abstiennent.

>Episode des élections présidentielles : les élus du groupe « Nous Sommes De Bussy » ont activement participé à la tenue des bureaux de vote, certains élus étaient volontairement absents, le rôle d’un élu a de bons et de mauvais côtés mais c’est un tout et non un menu à la carte.

>Episode Marne et Gondoire : les communes de Ferrières et de Pontcarré ont officiellement demandé leur rattachement à notre intercommunalité, créant ainsi un territoire cohérent et économiquement fort, de plus cela porterait le nombre total d’habitants à plus de 100 000.

>feed-back des élections : quels enseignements tirer des élections présidentielles ou de nos élections municipales de décembre dernier ?
Plusieurs certainement, mais un s’avère prédominant : La Sécurité de nos enfants, de nos familles. Tel sera l’enjeu du nouveau Président et de son futur gouvernement, et de nos nouveaux députés.

Pour vous, avec vous.

Nathalie JOYE et André AGUERRE : NousSommesDeBussy@gmail.com