03/11/2020

Communiqué

Suite aux mesures relatives au nouveau confinement, des rumeurs infondées ont été distillées. Elles faisaient état de tentatives d’agressions envers nos concitoyens issus de la communauté asiatique.
Ces rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram notamment). Nous nous sommes fournis la copie de ces messages qui posent trois problèmes graves :

  • Elles alimentent de manière absurde un climat anxiogène généré par le confinement et ne font que rendre nos concitoyens plus inquiets qu’à l’accoutumée.
  • Elles portent atteinte à l’image de la ville de Bussy-Saint-Georges. Définitivement, on peut considérer que ces relais n’aiment pas notre ville et s’emploient à la dénigrer.
  • Elles diffusent des fake news, ce qui est condamnable par la loi.

La personne poignardée est décédée des suites de cet acte ignoble, qui n’était pas issue de la communauté asiatique, fait actuellement l’objet d’une enquête judiciaire afin de déterminer les circonstances précises de ce drame.
Fort de ce constat et parce que nous nous devons de défendre l’image de la ville, nous allons déposer plainte auprès du Procureur de la République ainsi que la
plateforme mise en place par le Ministère de l’Intérieur, PHAROS, pour que ces pratiques misérables cessent.

 

Serge SITHISAK, premier adjoint au Maire (SE)
Thi Hong Chau VAN, deuxième adjointe au Maire, Conseillère régionale (Modem)