01/10/2019

Ferme de la Jonchère : modifier le PLU pour un meilleur projet immobilier

Le 13 septembre, lors d’une réunion publique, la Municipalité a expliqué aux riverains l’intérêt de modifier le Plan Local d’Urbanisme (PLU).

Attachée au paisible cadre de la Jonchère, la Ville a invité les riverains à échanger sur le projet de modification du PLU. L’ambition est de préserver au mieux ce quartier chargé
d’histoire, situé en entrée de ville. Pour rappel, un projet immobilier y est actuellement prévu.

Accompagner plutôt que subir

S’agissant d’un projet privé, entre un acheteur et un vendeur, respectivement le promoteur Gauthier Costentin Immobilier et Mme et M. Dinneweth, la Ville ne peut pas intervenir pour en empêcher la construction qui serait conforme au PLU actuel. Légalement, la Mairie ne peut que dire si un permis de construire est conforme ou non aux règles d’urbanisme.
Le PLU actuel permet un projet « dans la limite des volumes actuels », c’est-à-dire que des bâtiments remplacerait les hangars tels qu’ils existent aujourd’hui. Dans cette configuration, le promoteur envisage la création d’une résidence hôtelière de 389 studettes, chacune étant vendue à un investisseur, l’ensemble étant confié à un gestionnaire. Redoutant un futur « Bellagio », si les logements ne se louent pas, la Ville a fait le choix de modifier le PLU pour permettre un projet moins dense et plus qualitatif.
Dans ces conditions, la Ville exige du promoteur d’améliorer son projet, en concertation avec les habitants. Depuis les réunions publiques en décembre 2017 et avril 2018 organisées par CGI et M. Dinneweth, le projet a régulièrement évolué. Un projet alternatif est aujourd’hui sur la table.

130 logements privés et hauts de gamme

Les personnes présentes à la réunion publique du 13 septembre ont ainsi pu découvrir une esquisse qui préserve toute la partie historique de la ferme. Ainsi, la longère qui abrite le magasin Cuir Center est préservée, de même que l’habitation des (ex)-propriétaires et l’extérieur de la Jonchère reste semblable. La hauteur du bâti ne change pas non plus et aucun
logement social n’y est prévu.
Dans un style respectant le style briard, 130 logements qualitatifs de R+1+Comble (13m au faitage), essentiellement des appartements de grandes surfaces, bénéficient de 45%
d’espaces verts sur la totalité de la parcelle. La totalité de la surface de ce projet sera inférieur de 3% à la surface actuellement bâtie.
Le jardin des Musiciens, propriété de la ville, est sanctuarisé comme espace vert, de même que le lieu-dit « la mangeoire ». La ville souhaite utiliser la taxe d’aménagement perçue à cette occasion pour refaire les trottoirs du boulevard du Pavé de Fontenelle.