08/11/2018

Journée diabète

Le Grand hôpital de l’est francilien organise avec Marne-et-Gondoire et la ville une journée dépistage et information diabète, le samedi 17 novembre de 10h à 18h salle Louise Weiss. Rencontre avec le docteur Hamadeh, chef de service diabétologie à Jossigny, à l’initiative de cette action.

 

Pourquoi cette journée diabète ?

Les patients diabétiques manquent souvent d’information sur leur maladie, alors que celle-ci nécessite une participation active de leur part pour l’améliorer et éviter ainsi ses complications.

Lors de cette journée, nous aurons des stands d’information, nous parlerons du diabète, ses symptômes, ses complications, les soins. Nous aborderons aussi l’équilibre alimentaire et l’activité physique, indispensables dans la prise en charge de cette maladie. Mon équipe et moi serons à l’écoute des patients et de leurs familles, attentifs à leurs demandes afin de leur apporter une réponse claire et utile. Nous pourrons pour certains organiser un suivi si nécessaire dans notre unité spécialisée au sein du GHEF.

Le diabète est une maladie souvent silencieuse découverte dans la plupart des cas de manière fortuite. Le retard du diagnostic peut être à l’origine de complications. 10 % des patients présentent une atteinte rétinienne lors du bilan initial. Le dépistage doit être orienté chez les patients en surpoids voire obèses ayants des antécédents familiaux de diabète.

 

Qui sera présent ?

Moi-même bien sûr et toute mon équipe : infirmière, aide-soignante, diététicienne, podologue. Le service de pédiatrie sera également présent pour les problèmes spécifiques à l’enfant et l’ado. Nos partenaires seront là aussi : réseau de santé, associations de malades et prestataires de santé. Des conférences “grand public” seront données par mon équipe et moi-même. Des coaches sportifs agréés animeront des ateliers d’initiation à l’activité physique.

 

Pourquoi le suivi du patient est-il si important ?

Le suivi régulier permet d’adapter le traitement sans tarder en cas de déséquilibre et de dépister les complications plus tôt afin de renforcer la prise en charge et d’empêcher l’aggravation.

Le diabète est la 1ère cause de cécité en France avant l’âge de 55 ans et la 2e après cet âge. Il est responsable de plus de 35 % des cas de dialyse dues à une insuffisance rénale terminale. Il est à l’origine de plus de la moitié des amputations du pied chaque année (plus de 9 000 cas). Il joue aussi un rôle majeur dans les maladies cardio-vasculaires, notamment quand il est associé à l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie et le tabac.

 

L’information du patient est insuffisante ?

Oui, la pénurie de spécialistes et l’explosion du nombre des patients fait que la plupart d’entre eux seront suivis par leur médecin traitant qui, malgré sa bonne volonté, ne peut faire face à une telle demande et des patients qui nécessitent de plus en plus de temps. Le diabète touche plus de 3 millions de Français auxquels s’ajoutent 500 000 personnes qui s’ignorent diabétiques.

 

Samedi 17 novembre de 10 h à 18 h
Salle Louise Weiss, 4 passage Carter, près de la gare
Entrée libre
Pré-inscription possible aux ateliers d’activité physique (espace Métiss’Âges – 16, rue Jean Monnet de 15 h à 17 h) :sante@marnetgondoire.fr ou 01 60 35 43 50.
Renseignements : www.marneetgondoire.fr ou www.facebook.com/GHEFsitedeMLV