23/11/2021

L’écoquartier du Sycomore labellisé « Quartier Innovant et Ecologique »

L’écoquartier du Sycomore fait partie des 100 quartiers retenus par la Région Île-de-France dans le cadre du label « Quartier Innovant et Ecologique ». Cette labellisation, officialisée le vendredi 12 novembre par la signature d’un contrat entre Jean-Philippe Dugoin-Clément, Vice-Président de la Région chargé du logement et de l’aménagement durable du territoire, et Yann Dubosc, Maire de Bussy-Saint-Georges, s’accompagne d’une subvention de 3 250 000 euros attribuée à la Ville par le Conseil régional.

Logement, équipements publics, commerces et services 

A terme, le quartier du Sycomore s’étendra sur 117 ha. Il comportera 4 500 logements HQE (Haute Qualité Environnementale) pour une population de 18 000 nouveaux habitants, mais aussi de nombreux services et équipements publics, parmi lesquels un groupe scolaire, des commerces de proximité, un EHPAD, une Maison de la Santé, un parc de 11 hectares et un pôle culturel.
«  D’ici dix ans, l’écoquartier du Sycomore propulsera notre commune au rang d’une des premières villes de Seine-et-Marne « , rappelle le Maire de Bussy-Saint-Georges.

Présent lors de la signature du contrat, Laurent Girometti, directeur général d’EPAMarne, a tenu à souligner l’importance de ce dossier pour l’établissement public d’aménagement : « Pour Epamarne, le Sycomore constitue actuellement l’opération phare du secteur de Marne-la-Vallée, et même au-delà. Sur une opération comme celle-ci, il y a un schéma de départ et ensuite, on le fait évoluer. Il n’était pas prévu, il y a dix ans, d’en faire un quartier aussi décarboné qu’il l’est maintenant. Le Sycomore, en Île-de-France, c’est l’endroit où la construction décarbonée est la plus conséquente.« 

La subvention de la Région financera uniquement des équipements publics, au nombre de 3 (GS 14, Maison de la Francophonie et parc), le logement étant réalisé par des opérateurs privés. Elle se répartit ainsi : 1,1 M€ pour le groupe scolaire 14, 1,45 M€ pour le parc du Sycomore, 700 000 euros pour la Maison de la Francophonie.

Pas d’urbanisation sans développement économique

Yann Dubosc se félicite de la signature de ce contrat, tout en rappelant un point essentiel : « Bussy s’est, depuis des années, attelée à la défense du triptyque logements, emplois et services. Nous sommes dans le cadre d’une Opération d’Intérêt National et nous avons l’obligation de construire. C’est le rôle d’EPAMarne, qui agit pour l’État. Cette urbanisation est toutefois indissociable de notre développement économique, et notamment de l’aménagement de la ZAC de la Rucherie, qui verra à l’avenir 700 000 m² d’activités économiques sortir de terre. Un dossier essentiel pour l’avenir de notre territoire. »