05/05/2022

Mai en vert : Bussy se mobilise contre la maladie de Lyme

En ce mois de mai, la ville de Bussy-Saint-Georges soutient la campagne de sensibilisation aux maladies vectorielles à tiques portée par l’association Enfance Lyme & Co, dont la plus connue est la maladie de Lyme. Pour marquer ce soutien, la mairie se pare ainsi de vert durant tout le mois.
Un coup de projecteur vert sur une situation sanitaire qui touche de plus en plus de personnes, et particulièrement les enfants. Par une simple morsure, la tique peut en effet transmettre plusieurs bactéries, parasites, virus et provoquer de multiples infections.

Quelques conseils de prévention

Lors d’une promenade en forêt ou à la campagne :

  • Portez des vêtements couvrant l’intégralité du corps, de préférence serrés aux chevilles, poignets et col. Mettez des chaussures fermées, coincez le bas du pantalon dans vos chaussettes.
  • Utilisez des répulsifs à la fréquence recommandée par le fabricant pour la peau et pour les vêtements.
  • Marchez de préférence bien au centre des sentiers. Evitez le contact avec les branches basses et les hautes herbes

Au retour de la promenade :

  • Après une sortie en forêt, inspectez et faîtes inspecter votre corps, plus particulièrement les zones de pression (aisselles, plis des genoux), le pubis, le nombril, le cuir chevelu et derrière les oreilles.
  • Inspectez aussi systématiquement enfants et animaux ayant participé à la sortie.

Que faire en cas de morsure ?

Indications :

  • Utilisez de préférence une pince à tique ou tire-tique (en vente en pharmacie)
  • Attrapez le corps de la tique le plus près possible de la peau
  • Exercez 2 à 3 petites rotations de droite à gauche (dans le sens des aiguilles d’une montre), puis extrayez la tique en tirant d’un mouvement constant, sans secousse, suivant l’axe selon lequel elle s’est fixée.
  • Si vous n’avez pas de tire tique, consultez votre médecin au plus vite.
  • Désinfectez la plaie après l’extraction.
  • Si la tête reste sous la peau, il faut la faire enlever mais elle ne provoquera qu’une légère infection locale.

N’utilisez pas d’éther ni de vaseline, ni aucun produit pour faciliter l’extraction, cela risquerait de faire régurgiter la tique, ce qui augmenterait donc le risque d’infection.

Notez la date et le lieu de la morsure, afin de pouvoir donner ces renseignements à votre médecin si vous êtes amené à le consulter.

Dans les jours ou les semaines qui suivent la morsure, consultez votre médecin en cas d’apparition de symptômes tels qu’une plaque rouge qui s’élargit, des maux de tête, de la fièvre, une fatigue anormale, des douleurs …

Pour plus d’informations sur la maladie de lyme, consulter le site : enfancelymeandco.org