13/05/2022

Pour ne pas oublier l’histoire de l’esclavage…

Ce vendredi soir, la Ville de Bussy consacre une soirée thématique à la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, officiellement programmée le 10 mai de chaque année.

A cette occasion, la Municipalité invite les Buxangeorgiens à une cérémonie devant la statue érigée à l’angle du boulevard Victor-Schoelcher et de l’avenue du Général-de-Gaulle. Elle débutera à 18h45. Cette statue du sculpteur guadeloupéen Jacky Omer Poulier, baptisée « C’est encore loin.. !? », qui a été conçue à partir de chaînes de fer, a été inaugurée en 2019. Il s’agit du troisième monument du département de Seine-et-Marne consacré à l’abolition de l’esclavage.

«Beaucoup ont oublié l’histoire de l’esclavage et les ravages qu’il a engendrés, souligne Yann Dubosc, le Maire de Bussy-Saint-Georges. Lors de cette soirée spéciale consacrée à la commémoration de l’abolition de l’esclavage, Bussy célèbrera le vivre-ensemble, si cher et si représentatif dans notre ville.»

Juste après cette cérémonie, la compagnie Man Lala présentera la pièce de théâtre Mary Prince à 20h30 dans la salle Maurice-Koehl. The history of Mary Prince, récit autobiographique écrit avant l’abolition de l’esclavage en 1831 dans les colonies britanniques, raconte avec pudeur et retenue l’incroyable odyssée d’une esclave antillaise.

Dans ce spectacle, au-delà de la vérité historique et politique, c’est la nécessité absolue pour Mary Prince de porter témoignage et cette voix, qui est si loin et si proche, témoigne aussi du présent et rappelle la même nécessité de rester toujours vigilant. Interprété par Souria Adèle et mis en scène par Alex Descas, ce spectacle est d’ores-et-déjà complet.