Diagnostic en marchant en compagnie des riverains et membres du comité de quartier du centre-ville, le samedi 11 décembre.
Présentation du projet d'aménagement paysager d'entrée de ville au comité de quartier du centre-ville par Marc Nougayrol, Maire-Adjoint délégué aux Espaces Publics et aux Grands Projets.

13/12/2021

Vers un nouvel alignement paysager en entrée de ville

La Ville et l’établissement public d’aménagement s’apprêtent à lancer en début d’année un vaste chantier pour remplacer et compléter le patrimoine arboricole en entrée de ville. Il s’agit à la fois de répondre à un objectif écologique et de qualité de vie, tout en résolvant quelques problèmes identifiés.
A partir du constat d’arbres malades et de certains arbres dont les branches touchent les façades d’habitations du bd de Lagny, la Ville et EpaMarne ont identifié des solutions pour pallier les problèmes liés à la sécurité, tout en conservant la qualité esthétique de notre entrée de ville.

C’est la double rangée de platanes, plantés il y a plus de 20 ans sur le boulevard de Lagny, qui pose aujourd’hui problème.

Arbres encombrants

De par leur envergure, ces arbres situés à moins de 4 m des façades, frôlent régulièrement les bâtiments. En plus des dégâts que cela peut occasionner sur le bâti, se pose surtout une question de sécurité pour les riverains.

Voilà pourquoi ces arbres sont taillés plus souvent que les autres. Mais cette fréquence est nocive pour l’arbre et génère un surcoût pour la collectivité.

De plus, la proximité prive de lumière de nombreux logements et les arbres eux-mêmes souffrent d’un manque de luminosité.

Cette carence nuit à leur développement et les fragilise face aux maladies. Les paysagistes prédisent même des difficultés de croissance dans une dizaine d’années.

Pour apporter une solution globale et harmonieuse, la ville de Bussy et EpaMarne, aménageur de l’entrée de ville, ont étudié plusieurs plans d’action.

EpaMarne, financeur du projet

La priorité a été de garantir la sécurité et le bien-être des habitants, dans le respect des arbres et de l’identité paysagère de Bussy, notamment de son entrée de ville, vitrine de la Commune.

Il a été décidé de conserver l’idée des deux alignements paysagers, mais de remplacer la rangée d’arbres extérieure par des espèces plus faciles d’entretien, plus économes en eau et surtout plus petites, pour ne pas masquer les logements en rez-de-chaussée.

Remplacer l’alignement extérieur

Le paysagiste Hervé Houy, de TN Plus, a élaboré une palette végétale d’essences très variées et aimant l’ombre, plus appropriées à cet emplacement. Un grand choix d’arbustes et de cépées permettra de combiner les tailles et les couleurs, pour un bel effet d’ensemble.

Ainsi, sur le trottoir, en partant du bâtiment vers la chaussée, une lisière jardinée longera les habitations, ensuite une noue (en d’autres mots un micro-fossé en herbe), permettra de récolter les eaux de pluies, et de favoriser la biodiversité.

Par la suite, la cavité laissée par l’arbre transplanté accueillera un nouvel arbuste. Puis, les piétons et cyclistes bénéficieront de leur voie respective.

Enfin, sous l’arbre de la rangée qui est maintenue, sera planté un mélange de vivaces et de graminées. Ce procédé relève de la gestion différenciée, plus respectueuse de l’environnement et moins coûteuse en entretien, que la ville souhaite développer à Bussy.

Transplanter, c’est préserver

Même s’il est plus simple, plus rapide et plus économe d’abattre les arbres imposants pour les remplacer, la Ville a fait le choix de les protéger et de leur offrir une seconde vie.

Les arbres en bon état seront donc transplantés, c’est à dire extraits de leur terre, pour être plantés ailleurs. Pour réaliser cette opération délicate, des professionnels ont été mandatés pour mener soigneusement une expertise sur les sujets éligibles.

L’avis du phyto-écologue

Missionné en mai dernier pour identifier les arbres transplantables, le phyto-écologue Dominique Feuillas a étudié et catégorisé 72 arbres : 69 platanes et 3 aulnes.

« Plus un arbre est âgé, plus sa transplantation est coûteuse et plus ses chances de reprise diminuent avec l’âge.  Il est donc préférable de ne cibler que des arbres jeunes et en parfait état.  Les 72 arbres diagnostiqués sur le boulevard de Lagny ont entre 30 et 40 ans et sont donc tous jeunes. Les 3/4 sont sains, ne présentant aucun défaut ou n’ayant que des défauts mineurs, et sont donc éligibles à la transplantation, avec de bonnes chances de réussite. »

Les arbres sélectionnés seront ainsi transplantés dans d’autres quartiers de Bussy, dans des emplacements plus spacieux, comme l’avenue Graham-Bell et l’avenue Marie-Curie, devant l’entreprise Makita. Dans ces zones plus aérées et plus adaptées, les platanes pourront poursuivre leur croissance et déployer librement leurs branches.

Bilan

103 arbres conservés
26 arbres malades et non transplantables abattus
38 arbres plantés (issus de transplantation)
48 arbres transplantés

Une couronne verte autour de Bussy

Pour renforcer la présence de la nature dans la ville des Parcs et Jardins, dès l’entrée de ville, la Municipalité et EpaMarne prévoient d’y planter 1 630 arbres à l’horizon 2023.

Outre l’aspect esthétique, cette barrière naturelle entre la ville et l’autoroute A4, contribuera à assurer une isolation phonique et anti-pollution.

Avec cette réalisation paysagère au sud de la ville, Bussy, vue du ciel, sera désormais complétement encerclée de verdure, comme dans une couronne verte.

Budget de l’opération : 310 000 € HT financé à 100 % par EpaMarne

Phasage :

Décembre 2021 Démarches administratives sélection de l’entreprise

Janvier – mars 2022 : Étude réseaux, préparation de terrain, dessouchage, abattage d’arbres malades et transplantation

Fin 2022 : Sélection de l’entreprise, puis plantation en automne des cépées, arbustes et démarrage de la forêt urbaine en entrée de ville

Document en téléchargement :

Arrêté du Maire n° 2021-00510