Développement durable : un enjeu essentiel pour la Ville

Patrimoine végétal, urbanisme, déplacements, sensibilisation auprès des enfants et administrés… La Ville multiplie les projets en faveur de l’environnement.

Préserver le patrimoine végétal

L‘ Agenda 2030 a fixé 17 objectifs de développement durable, à l’échelle française et européenne.

Ces défis couvrent l’intégralité des enjeux de développement dans tous les pays, tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, l’eau, la pauvreté, l’égalité des genres, la prospérité économique ou encore la paix, l’agriculture, l’éducation, etc.

À Bussy, «ville des Parcs et jardins», nous nous attachons à préserver et à enrichir notre patrimoine naturel, explique Edouard Leroy, Conseiller municipal délégué en matière de développement durable. A titre d’exemple, pour la préservation des ressources naturelles, nous privilégions une gestion raisonnée des espaces verts et développons des techniques alternatives aux produits phytosanitaires lors de leur entretien. Nous avons mis en place 3 ruches pour nos abeilles, insecte pollinisateur indispensable à la reproduction des plantes, ainsi que des nichoirs pour les mésanges.  Nous avons aussi installé de multiples hôtels à insectes, partout en ville, afin de favoriser la biodiversité locale en attirant des insectes bénéfiques pour nos arbres, massifs et fleurs.

Dans le respect du bien-être animal, l’éco-pâturage où broutent nos moutons nous offre une tonte sans essence ni électricité. Economique, cette méthode évite aussi le transport lié à l’enlèvement des déchets verts. Pour les amoureux du jardinage, nous avons aussi mis en place 18 nouveaux jardins familiaux. Le jardin du partage et des savoirs, quant à lui, continue de se développer, avec la création d’une roseraie.

Au-delà de la protection de la nature, la question environnementale concerne de nombreux domaines et mobilise plusieurs services de la ville. Chaque année, la municipalité renforce sa politique en faveur du développement durable afin d’offrir à ses habitants un cadre de vie sain et respectueux de l’environnement. Mais construire une société éco-responsable nous oblige aussi à revoir nos pratiques, nos modes de déplacement et de consommation, une sensibilisation qui commence dès le plus jeune âge. C’est bien ensemble que nous pourrons engager la transition écologique, pour le bien-être de tous et les générations futures.

Grands projets et espace publics

Réputé dans l’est parisien pour ses nombreux atouts et certifications en matière de développement durable, l’écoquartier du Sycomore affiche les objectifs de la ville en termes de qualité de vie en milieu urbain.

Un écoquartier exemplaire

Fruit d’un ambitieux projet durable, l’écoquartier d’une superficie de 117 hectares, dont 16 d’espaces verts, s’inscrit pleinement dans l’engagement de la ville de Bussy en faveur de l’environnement.

Paysages verts, mobilité douce, qualité de construction, consommation énergétique… le développement durable est présent dans chaque élément de l’écoquartier.

Pour les nouveaux équipements publics du Sycomore, la Commune vise entre autres les labels Energie positive et Réduction Carbone (EC3), Bâtiments durables, BBC Effinergie, Bâtiment biosourcé (niveau 2)…

Le GS10 Jacques-Chirac a ainsi décroché la Certification Haute Qualité Environnementale (HQE), mention «excellent». A noter que le GS14, également en ossature bois et actuellement en chantier, affiche aussi de nombreuses exigences en termes de normes environnementales strictes.

« Pierre angulaire des projets d’aménagement de la ville, la préservation de l’environnement est au coeur de la concept ion, de l’aménagement et de la gestion de l’espace public, précise Marc Nougayrol.

Chaque aménagement urbain s’inscrit dans une volonté d’intégrer des méthodes alternatives, respectueuses de l’environnement.

Un choix écologique

Nous avons développé notre réseau de pistes cyclables, afin de favoriser la mobilité douce. Objectifs : une meilleure santé pour les usagers et la réduction de notre empreinte carbone.

Dans le cadre du projet paysager sur l’avenue du Clos-Saint-Georges et le boulevard de Lagny, les nouvelles espèces d’arbres sont choisies en fonction du lieu d’implantation.

L’envergure à l’âge adulte, le développement racinaire, la qualité de l’ombre, l’esthétisme, l’entretien mais aussi l’épanouissement de l’arbre dans son nouvel espace président à chaque sélection d’espèce. Chaque arbre malade prélevé est ainsi au minimum remplacé et les arbres transplantés bénéficient d’un arrosage par sonde.

Par ailleurs, la valorisation des déchets verts produits par les jardins des habitants en broyat s’inscrit aussi dans une démarche environnementale.

De plus, quand nous avons souhaité moderniser l’éclairage public, nous avons fait le choix d’un système par détection (baisse de l’intensité lumineuse, LED…), écologique, économique et respectueux de la biodiversité nocturne.

Sensibiliser les habitants

Les animations organisées par le service Développement durable dans les écoles permettent de transmettre, dès le plus jeune âge, des valeurs de protection de l’environnement.

La municipalité souhaite développer l’éco-citoyenneté en impliquant chaque Buxangeorgien dans la préservation de son cadre de vie, car nous souhaitons qu’il devienne acteur de son éco-système : déchets sur la voie publique, excréments d’animaux, destruction d’espaces publics sont des comportements qu’il faut bannir, soit par la prise de conscience, soit par la sanction. Notre ville est belle. Sachons la préserver! »