Ecoquartier du Sycomore

Prolongeant la commune sur son côté est, l’écoquartier sera étroitement relié au reste de la ville, tout en restant connecté à la nature. Il accueillera sur 117 ha des logements, des équipements, des commerces et des services utiles pour tous.

DES ÉQUIPEMENTS POUR TOUS
  • 3 groupes scolaires
  • Un collège
  • Une crèche
  • Une médiathèque
  • Une école internationale
  • Une piste d’athlétisme avec 8 couloirs
  • Un pôle médical (10 à 15 praticiens)
  • Un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)
  • Un centre avec des activités et commerces (3 500 m2)
  • Deux ponts de franchissements
  • Un échangeur vers l’autoroute A4

Comme l’indique les grues en action dans le Sycomore, l’urbanisation de l’écoquartier est relancée.
« Les 4 500 logements voulus par l’aménageur public EpaMarne y seront construits d’ici la prochaine décennie, explique Serge Sithisak, Maire-Adjoint à l’urbanisme. Déjà bien engagés à notre arrivée en 2016, les projets immobiliers lancés sous l’ancien mandat n’ont pu être ni modifiés ni ralentis.

Concernant le reste du programme, nous avons revu chaque projet du Sycomore pour l’améliorer en qualité. La priorité a été aussi de reprendre un rythme modéré de notre urbanisation.
EpaMarne va néanmoins réaliser, en moyenne, 450 logements par an, durant 10 ans dans le Sycomore. Les projets immobiliers seront échelonnés en fonction de la réalisation des équipements publics qui doivent impérativement les accompagner.

Afin d’anticiper l’arrivée des familles, nous prévoyons la construction de trois nouveaux groupes scolaires dans les prochaines années (les GS 11, GS 12 et GS 13). Le GS11 et le GS13 seront financés à 80% par l’Epamarne. » Et le partenariat avec Epamarne, les cabinets d’architectesurbanistes TGTFP et Florence Mercier, paysagiste, a déjà porté ses fruits. Ainsi, l’attention portée au choix des matériaux, à la performance énergétique des bâtiments, aux mobilités douces a été récompensée à travers le label ÉcoQuartier, décerné au Sycomore en 2017.

La Municipalité a aussi eu à coeur d’associer, dès le début, les Buxangeorgiens à ce projet innovant. Ce qui ne s’est jamais produit dans le passé.
Une concertation réussie. Pour que chaque habitant puisse donner son avis, une vaste concertation a été organisée de novembre 2017 à février 2018. Très positifs, ces 6 ateliers publics ont permis de recueillir les attentes des habitants.

Le nouveau plan général d’aménagement a d’ailleurs pris en compte les enseignements de ce dialogue très riche. Ainsi, la qualité architecturale des constructions, respectueuse du patrimoine buxangeorgien, et l’équilibre entre les différentes typologies de logements (individuels, intermédiaires, collectifs ; privés et sociaux), se voudront exemplaires et conformes aux attentes exprimées par la population.

Un nouvel échangeur et deux ponts de franchissement

Grandes nouveautés : en plus du nouvel échangeur vers l’autoroute A4 (prévu en 2024), deux ponts enjambant le RER seront créés, l’un prolongeant le boulevard des Cent-Arpents, le second dans la continuité du boulevard Louis-Guibert.
Très attendu, ce lien permettra de désengorger les artères passant par le centre-ville et l’entrée de ville et de rééquilibrer les flux de circulation vers l’autoroute.

Collège Claude-Monet début 2020

D’une capacité de 700 places, le collège provisoire sera construit en janvier 2020, si le permis de construire est instruit rapidement. Pour accueillir les jeunes, un quatrième collège est déjà à l’étude dans le Sycomore.

Le coeur du Sycomore

Fin 2017, la Ville et EpaMarne ont confié la réalisation de la place du Sycomore à un groupement réuni autour de Vinci Immobilier. La feuille de route est claire : donner naissance à une nouvelle centralité, vivante, attractive et étroitement reliée au reste de la ville.
Pierre angulaire de ce nouvel ensemble, la place du Sycomore, telle une place de village, sera véritablement le coeur battant de l’écoquartier.
D’un côté, l’effervescence des commerces et des terrasses de cafés et restaurants, de l’autre le calme et la sérénité du parc et de la nature. Lieu fédérateur par excellence, ce centre offrira des espaces de détente pour
petits et grands, mais aussi des services pour tous.

Place à la mobilité douce

Pour favoriser un environnement sain, l’écoquartier proposera de véritables alternatives à la voiture. Une allée piétonne et une allée cyclable desserviront l’intégralité des îlots.
Le réseau de transports en commun sera optimisé grâce à un bus d’une fréquence supérieure au bus classique.
Le quartier du Sycomore reliera d’ouest en est la gare RER au parc, et du nord au sud, le quartier des Cent- Arpents à la ZAC Eiffel et l’autoroute A4.

Connexion à la nature

Une trame verte traversera le quartier, investira les jardins et terrasses des îlots de logements pour finir sur les plaines agricoles de Jossigny. Une vingtaine de maisons de standing longeront cette coulée verte.
Non loin des 5 hectares de verdure qu’offre le parc du Génitoy, le futur parc du Sycomore proposera, sur 11 hectares, un espace ouvert sur la nature et favorable au développement de la biodiversité.

Livret d'accueil

Réalisé par EpaMarne, en collaboration étroite avec la ville de Bussy Saint-Georges, ce guide invite à explorer les opportunités mises à disposition dans le Sycomore et à découvrir ce que recouvre le concept « habiter autrement ». Il présente les nombreux services, aménagements et équipements de cet éco-quartier nouvelle génération et dévoile quelques astuces pour s’inscrire dans une relation durable avec le quartier, la commune… et la planète !

Téléchargez le livret d’accueil ICI